Goma : Une structure chrétienne vole au secours des vulnérables

L'église de Jésus-Christ des saints des derniers jours a encore assisté les personnes vulnérables surtout celles qui vivent avec handicap à Goma au Nord-Kivu, à travers l'organisation ''Woman of Faith'' en français Femmes de foi et le ministère national en charge des personnes vivant avec handicap en République démocratique du Congo.

Cette église a assisté les hommes et femmes vivant avec handicap en trois phases, d'abord la distribution générale au collège Mwanga où des milliers des handicapés ont bénéficié des vivres et non vivres constitués des sacs de maïs, le riz, le haricot, un bidon d'huile, du sucre, et le savon.

''Je suis vraiment aidé, j'ai une famille et je n'ai pas de moyens, tout ce que l'on vient de me donner, pour moi c'est un soulagement, que Dieu puisse les bénir'', a dit à Election-net.com un des bénéficiaires.

Il sied de noter que cette activité a connu la participation des plusieurs autorités dont la délégation de la ministre nationale en charge des personnes vivant avec handicap qui, a demandé aux bénéficiaires de considérer cette assistance comme une première d'autres séries des assistances qui vont suivre.

Enfin, Badine Banze, coordonnatrice nationale de l'organisation ''Woman of Faith'' a invité les donateurs et autres personnes de bonne volonté à continuer de soutenir des actions de charité similaire, car les besoins sont encore énormes.

''[…], Le besoin est encore là, et demandons au représentant de l'église de Jésus Christ des saints des derniers jours de ne pas se lasser, de continuer à porter secours aux personnes vivant avec handicap et autres vulnérables. Tout en exhortant aux bénéficiaires d'utiliser ces dons rationnellement pour le bien de la famille'', a dit Nadine Banze.

Il sied de noter que cette organisation est allée dans certaines structures sanitaires pour payer des factures pour certains handicapés ayant passé plusieurs mois dans les lits de l'hôpital depuis l'éruption du volcan Nyiragongo.

Prince Bagheni, à Goma

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *