Goma : Un mouvement citoyen exige la suspension des généraux complices des rebelles

Le Chef de l'Etat, Félix Tshisekedi saluant les FARDC. Ph de tiers

Mouvement citoyen Congo Conscience a, au cours d'un point de presse tenu à Goma au Nord-Kivu ce lundi 9 novembre 2020, appelé le Chef de l'Etat Félix Antoine Tshisekedi à imposer la paix dans la partie Est du pays.

Pour ce mouvement, les décideurs politiques ne doivent continuer à rester indifférents face à la misère que traverse le peuple congolaise, ''[…], nous mettons en garde toutes les classes politiques qui, au lieu de travailler pour la nation, elles cherchent à servir les individus'', a dit à election-net.com Constantin Kanane, militant au sein de ce mouvement.

Cependant, il demande au chef de l'Etat de surprendre le plus vite possible tous les généraux affairistes et qui sont en complicité avec les groupes rebelles. Et ce pour qu'il n'y ait plus d'infiltration au sein des forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC).

En outre, ce mouvement plaide pour que soient relevés les militaires basés à l'Est de la République démocratique du Congo, afin de permettre qu'il y ait des nouvelles troupes pouvant traquer tous les groupes armés locaux, nationaux et étrangers qui continuent à endeuiller la population.

Enfin, il a été demandé au Chef de l'État de passer au remaniement des autorités politico-administratives, et instaurer le couvre-feu dans toutes les maisons, parcelles, concessions publiques et privées dans l'objectif d'y démanteler tous les réseaux suspects.

Prince Bagheni, à Goma