Goma: Un mémo déposé au Gouvernorat pour dénoncer la multiplicité de la fiscalité environnementale

Des cyclistes transportent des sacs de charbon de bois pour les vendre à Goma

En grève depuis le jeudi 20 aout 2020, les fournisseurs, transporteurs et dépositaires de la braise en ville de Goma, au Nord-Kivu ont été au Gouvernorat de la province ce jeudi 27 aout 2020 pour déposer un mémorandum renfermant toutes leurs réclamations par rapport à la multiplicité des taxes du Service de l’environnement auxquelles ils sont en train de faire face ces jours.

Nicolas Kambale Karumba, porte-parole de ces dépositaires, a après le dépôt de ce mémorandum signifié à la presse qu’aussi longtemps qu’il n’y aurait pas la modification de cette taxe de 78 dollars par cargaison, qui se payait jadis par an à 55 dollars, ils ne pourraient pas décharger la braise se trouva dans leurs véhicules. Et cela, selon lui, pour ne pas travailler sans bénéfice.

Quelques dépositaires de la braise au gouvernorat du Nord-Kivu. Enet. ©Prince B

«Nous avons déposé un mémorandum ici au gouvernorat parce que nous voulons que les autorités nous viennent en aide, il y a une sur taxation dans notre secteur et cela ne nous favorise pas, nous travaillons dans des pertes pourtant nous avons plusieurs vulnérables, des démobilisés, les orphelins, les veuves et les mamans ayant des maris désœuvrés, qui sont encadrés grâce à ce travail », a-t-il fait savoir à election-net.com

Lire aussi:Goma : les dépositaires de la braise déclanchent une grève illimitée

Enfin, il a précisé que leur grève sera levée le jour où ils obtiendront une réponse favorable des autorités, celle de supprimer toutes les nouvelles taxes et dissocier la taxe à faire payer aux grands exploitants forestiers, les concessionnaires, à celle des dépositaires qui sont dépourvus des moyens.

Prince Bagheni, à Goma