Goma/Lac Kivu: l’exploitation des gaz et le dégazage du Golfe de Kabuno plus qu'une urgence

Le Ministre des Hydrocarbures, Didier Budimbu a, lors de la réunion du Conseil des ministres de vendredi dernier, fait le point sur le risque d’explosion gazeuse sur le Lac Kivu. Il en ressort que les concentrations en gaz carbonique dans le lac ont évolué de 40% en 2002 à 80% en 2004, particulièrement dans le Golfe de Kabuno rendant imminent et permanent le danger de survenance d’une explosion.

D'après Didier Budimbu, la prévention du scénario catastrophe qui causera environ 1 million de morts en République
Démocratique du Congo et au Rwanda, passe essentiellement par deux solutions : l’exploitation des gaz et le dégazage.

"Pour ce faire, le Gouvernement a recruté conformément à la loi deux entreprises spécialisées, l’une de droit français et l’autre de droit tunisien, pour implémenter les solutions préconisées", indique le compte-rendu du Conseil des Ministres.

Pour sa part, le Ministre des Hydrocarbures a formulé les requêtes suivantes :

- La mise à disposition du solde du montant de la mise en œuvre du projet auprès du Bureau Central de Coordination (BCECO), Agence financière du projet, pour l’exécution effective du projet ;
- La mise en œuvre du mécanisme d’exonération des équipements et matériels du projet ;
- La finalisation des travaux d’harmonisation des vues entre les services de l’Etat concernés dans le projet de l’exploitation du gaz méthane du Lac Kivu sur le bloc Goma ;
- L’obtention de la dérogation pour les frais de régulation liés à l’enregistrement du contrat.

Et le Premier Ministre s’est engagé à suivre personnellement ce dossier qui rentre dans le cadre des engagements du Gouvernement à la suite de l’éruption du Nyiragongo.

Liévin LUZOLO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *