Goma : la grève de chauffeurs et propriétaires des véhicules annoncée

Des taxis Ketch de couleur jaune sur l'avenue de la Libération Photo de tiers

Les chauffeurs et propriétaires des véhicules (bus et voitures) seront de nouveau dans la grève à partir de lundi 17/01/2022. Et ce, pour témoigner leur mécontentement à la décision du Maire de la Ville qui tient mordicus à sa mesure ''imposant'' 175 $ pour peindre les taxis.

Patrick Ricky Paluku, coordonnateur de la Véranda Mutsanga Goma, souligne à election-net.com que l'autorité urbaine a invité le jeudi les chauffeurs et propriétaires des véhicules pour échanger sur ''l'imposition'' de 175 $ pour peindre les Bus et Voitures et trouver une alternative ''mais il a exposé brièvement avec arrogance puis se lever et partir. Du coup, les chauffeurs et autres invités, ont été chassés à la mairie comme s'ils ne valaient rien pour des responsables invités pour une cause'', a-t-il déclaré.

Cet activiste de droits humains souligne par ailleurs que les manifestations d'opposition à la mesure du Maire, seront organisées à Goma aussi pour exiger le départ du bureau de l'ACCO fin mandant ''qui dans les conventions avec le Maire avait droit de 45 $ par véhicule et la mairie aussi a sa part pour chaque véhicule. Le monnayage de l'opération mettant ainsi en cause le motif de sécurité soulevé, il est donc du droit des concernés par le payement de s'exprimer sur la question, mais n'ont pas été entendus'', a-t-il souligné.

Et de poursuivre :

''[…], à partir de lundi prochain, il n'y aura pas de transport en commun ni Fuso, ni 3 pneus ou Goma tour, … sur les routes de Goma jusqu'à ce qu'une solution responsable soit trouvée'', a-t-il souligné.

Enfin, Patrick Ricky Paluku, appelle les parents de prendre les précautions nécessaires surtout pour les élèves qui devront chaque fois se rendre à l'école pendant cette période.

Prince Bagheni, à Goma

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *