Goma/Évacuation de la population : Le prix du transport sur moto comme à bord d'un bus quadruplé

Les déplacés suite à l'eruption volcanique/ ENET/ Prince Bagheni

Les conducteurs des taxis bus et moto ont profité du message de l'autorité provinciale, Ndima Kongba Constant, pour quadrupler le prix du transport ce jeudi 27 mai 2021.

Très embarrassée par l'éruption du volcan Nyiragongo et la persistance des tremblements de terre, la population de Goma venue de 10 quartiers ciblés par le gouverneur militaire, s'est décidée enfin pour la plupart de quitter la ville pour quatre directions, notamment Kibumba, Saké, Bukavu et le Rwanda.

Si au Rwanda, il faut faire le pied pour franchir la frontière et s'est réfugié ensuite dans ce pays de Paul Kagame qui n'est pas aussi épargné du risque lié au séisme, dans les autres milieux précités il faut réunir le moyen nécessaire pour espérer arriver à la destination.

Quitter Goma pour Saké, par exemple, un trajet qui coûtait 2000 FC, se négocie présentement entre 8000 FC et 1000 FC. Quitter Goma pour Rutshuru, un trajet qui coûtait 5 dollars, se négocie désormais entre 25 dollars et 30 dollars.

Il sied de noter que nombreuses personnes sont restées dans la ville de Goma en dépit de l'appel d'évacuation lancé par le gouverneur, non par déconsidération de ce message mais plutôt par manque des moyens.

À ce premier jour d'évacuation, le nombre de ceux là qui sont partis n'est pas encore connu, selon certaines estimations, il serait dit que ceux là qui ont quitté les 10 quartiers ciblés par le gouverneur militaire sont plus supérieur par rapport à ceux là qui sont restés.

Prince Bagheni, à Goma