Goma: deux morts dont un policier dans une manifestation populaire

Annoncée comme ville morte ce lundi 20 décembre 2021 par le collectif des mouvements citoyens et la société civile en ville de Goma, l'activité s'est transformée à une marche de colère.

Depuis 5 heures du matin, les éléments de l'ordre cherchaient disperser les manifestants qui étaient déjà visibles dans la rue comme au Quartier Majengo, au Nord de la ville.

À l'entrée de Don-Bosco, nos sources confirment la mort d'un civil et un policier, tous deux tués par balle lors de cette altercation entre les éléments de l'ordre et les manifestations.

Il sied de noter que tout est paralysé dans plusieurs coins de la ville, les activités socio-économiques dans les quartiers chauds de la ville tardent à commencer.

En rappel, cet appel à une journée ville morte a été lancé par le collectif des mouvements citoyens et la société civile. Et ce, pour dénoncer la montée en puissance de l'insécurité dans la ville touristique de Goma où dans moins de deux semaines, l'on a enregistré près de 10 civils tués par des hommes armés.

Prince Bagheni, à Goma

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *