Goma : des habitants de 10 quartiers obligés d’évacuer après l’éruption du volcan nyiragongo

Route Goma-Kibumba coupée par la lave. Photo Enet/Prince B

Quatre jours après l’éruption surprise du volcan Nyiragongo en République démocratique du Congo (RDC), les vapeurs et la lave menacent les habitants de Goma.

Par précaution, les autorités congolaises ont demandé jeudi à environ 400 000 habitants d'évacuer progressivement dix quartiers de la ville de Goma vers la cité de Sake, localité du territoire de Masisi dans la province du Nord-Kivu en République démocratique du Congo.

Le colonel Constant Ndima, gouverneur militaire de la province du Nord Kivu a annoncé la délocalisation progressive de la population du quartier Mabanga Nord et Sud, Mapendo, Murara, Virunga, Majengo, Mikenu, Bujovu, Kahembe et LesVolcans.

Des Moyens de transport et centres d'accueil seront disponibilisés pour délocaliser et accueillir les évacués, selon le gouverneur. "Ne ramener que le nécessaire", a-t-il prévenu.

D'autant que, depuis mardi, une centaine de tremblements de terre ont été enregistrés selon Observatoire volcanologique de Goma (OVG).

L'un d'entre eux, d'une magnitude 5 a déclenché des chutes de pierres et effondrement d'immeubles à Goma.

Nelly E,

Ci-dessous une répartition de la population par quartier et sexe à Goma.