Goma : Des balayeuses réclament 64 mois d'arriérés à la mairie

Une centaine des femmes engagées par la mairie de Goma, ont marché ce vendredi 30 octobre 2020 pour exiger le payement de leurs 64 mois d'arriérés.

Ces femmes qui sont pour la plupart du troisième âge, disent avoir commencé à travailler pour l'assainissement de la ville depuis 2013, à l'époque de l'ancien maire Kubuya Ndoole.

Blackman Bausi, artiste engagé qui s'est joint à ces femmes avec son mouvement RAIYA NA SIMAMA, a signifié à election-net.com que le maire de la ville de Goma Muissa Nkense devait vite remettre ces femmes dans leurs droits. Et ce pour qu'elles parviennent à survivre avec leurs familles.

Par ailleurs, il indique qu'il est inadmissible que l'on laisse dans la rue des personnes qui ont travaillé pour la ville dans des conditions difficiles sans leur donner des salaires.

''Ces femmes ont travaillé pour la ville. Et il n'est pas normal qu'on les laisse dans la rue, 64 mois d'arriérés c'est trop. Voilà pourquoi nous demandons à la mairie de régler cette situation dans un bref délai'', a dit Blackman Bausi à election-net.com

Il faut noter que toutes ces femmes, après avoir marché sur les rues de Goma, elles se sont orientées à la mairie pour un sit-in visant à contraindre l'autorité urbaine à répondre leurs doléances.

Et malgré leur dévouement et ancienneté dans les travaux de l'assainissement de la ville, aucune de ces femmes n'a été retenue dans le projet du Fonds social pour la République visant à rendre la ville volcanique propre.

Prince Bagheni, à Goma