Goma/affaire d'un diamant de plus d'1 million de dollars : l'Église catholique accusée

Nguo Balimwabo Ezechiel, Directeur de la COMIBU, photo Enet/Prince B

La Coopérative Minière Buuma (COMIBU) accuse l'Église catholique de n'avoir pas honoré ses engagements après avoir pris un diamant d'une valeur d'un million sept cent mille dollars.

Au cours d'un point de presse tenu à Goma au Nord-Kivu ce samedi 16 octobre 2021, Nguo Balimwabo Ezéchiel, directeur de cette coopérative a souligné que c'est en 2017 que la soeur religieuse Mariam Dedasse Zida a contacté la COMIBU pour l'achat d'un diamant au nom de l'évêque Theophile Kaboyi, (responsable du diocèse de Goma à l'époque) ''[…] C'est cette soeur qui nous a mis en contact avec cet évêque, nous nous sommes convenus sur le prix d'un million sept cent mille dollars, et elle nous a dit que c'est l'église qui va acheter et non la personne, et que ce minerai allait être envoyé à Rome pour la confection des oeuvres liturgiques'', a-t-il déclaré.

Il a par ailleurs souligné qu'ils ont fait confiance, comme il s'agissait bel et bien de l'église, ''… c'est en date du 14 mars 2017 que nous avons livré le minerai à la paroisse Saint Esprit de Goma, et tous les éléments de preuves sont là'', a-t-il indiqué.

Et de poursuivre :

''Lors du rendez-vous de payement, nous nous sommes réunis à l'Eveché, en présence de Theophile Kaboyi, du ministre provincial honoraire du développement et l'avocat conseil de l'Église catholique, tout ceci pour vous montrer que nous faisions tout en présence des représentants de l'Église catholique, encore plus dans les installations de l'église'', a-t-il indiqué.

En outre, il regrette le fait que l'église n'a pas honoré le payement de cette matière première depuis 4 ans déjà, tout en indiquant qu'ils ont été obligés de saisir la justice au niveau du tribunal de paix et le tribunal de grandes instance qui ont reconnu l'Église catholique coupable.

''[…] ils nous disaient que l'argent devrait venir de Rome et être viré dans notre compte, mais malheureusement nous sommes allés des promesses à promesses jusqu'à ce que nous avons perdu la foi'', a-t-il indiqué.

Enfin, Nguo Balimwabo Ezéchiel, a souligné que l'église catholique veut user de son poids pour faire taire le dossier, tout en indiquant que plusieurs personnalités sont déjà saisies du dossier dont le Chef de l'État Félix Antoine Tshisekedi, et le saint père, le pape François.

Prince Bagheni, à Goma

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *