Ghana : l’épouse du président Akufo renonce à un salaire voté par le parlement

Rebecca Akufo-Addo

Alors que le Parlement a récemment voté un amendement permettant aux épouses du président et du vice-président de percevoir un salaire, la première dame a finalement annoncé que, pour sa part, elle n’en voulait pas et qu’elle n’avait pas demandé à être payée, rapporte la presse locale.

En fait, la première dame Rebecca Akufo-Addo a annoncé mardi dernier qu’elle rejetait non seulement l’offre du parlement, mais aussi qu’elle « rembourserait toutes les allocations reçues » depuis l’arrivée au pouvoir de son mari en 2017 – environ 151 800 $ à rembourser.

Sa décision fait suite à un tollé public concernant les salaires. La semaine dernière, les Ghanéens ont exprimé leur indignation face à la décision des députés d’approuver les salaires des épouses du président et du vice-président pour le rôle de soutien qu’elles jouent.

Elles devaient recevoir environ 3 500 dollars par mois, soit le même montant que les ministres, suite à une recommandation formulée en 2019 par une commission parlementaire.

S’exprimant à ce sujet, la première dame a condamné la réaction des Ghanéens soulignant que ces derniers veulent la dépeindre comme « une femme matérialiste, intéressée et égocentrique » qui est insensible au sort des Ghanéens.

Dans une déclaration signée par le directeur de la communication du bureau de la Première Dame, Mme Akufo-Addo note que sa décision de refuser l’offre est une décision personnelle « sans préjudice des droits d’autrui et ne porte pas atteinte à la régularité du processus entrepris par le Parlement. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *