Gestion de la jeunesse: le Tchad s'inspire du modèle congolais mis en place par Yves Bunkulu

Yves Bunkulu Zola de la RDC et Mohamed Routouang Ndonga Christian du Tchad.

Mohamed Routouang Ndonga Christian, Ministre Tchadien de la Jeunesse Sport et Entrepreneuriat à Kinshasa pour s'inspirer du modèle congolais dans le secteur de la jeunesse.

En visite du travail depuis le jeudi 16 septembre à Kinshasa, le ministre tchadien de la Jeunesse Sport et Entrepreneuriat a été reçu à l'aéroport de Ndjili par son homologue congolais, Yves Bunkulu Zola. Mohamed Routouang Ndonga Christian dit être venu s'inspirer du modèle congolais dans le domaine de la jeunesse.

Cette visite d'échanges est orientée sur l'employabilité des jeunes. Depuis plusieurs mois, le Ministère de la Jeunesse de la RDC, avec l'appui de l'UNICEF/RDC, a lancé un vaste programme d'analyse, de sondage et d'écoute de la jeunesse.

Le Programme appelé U-report a consisté à récolter les avis des jeunes grâce à une interaction directe au cours d'un sondage qui s'est étendu sur environ 400.000 jeunes en RDC. U-report qui va au delà des sondages, favorise aussi les jeunes à créer un comité d'action. C'est que le Ministre tchadien a découvert lors des échanges avec la partie congolaise.

Le Tchad satisfait du modèle congolais

"Depuis l'assassinat du maréchal Idriss Deby, le Tchad traverse une période difficile étant donné que La République du Tchad est en transition jusqu'à ce jour. Apprendre ce que le Ministre de la jeunesse congolaise fait dans votre pays pour l'appliquer chez nous au Tchad est très nécessaire", a dit Mohamed Routouang Ndonga Christian. Le patron de la jeunesse tchadienne estime qu'apprendre ces outils permettra à son pays de mieux canaliser les aspirations de la jeunesse, comment elle compte participer à la gestion du pays pour assurer la réussite de leur transition.

Satisfait que le modèle de la gestion de la jeunesse congolaise soit source d'inspiration pour les autres pays, le Ministre de la Jeunesse, Initiation à la nouvelle citoyenneté et cohésion Nationale, Yves Bunkulu a dit être prêt à mettre à la disposition de son homologue tchadien, les stratégies nécessaires en vue d'atteindre les objectifs visés. Selon le patron de la jeunesse congolaise, le plus important et le combat est celui d'assurer une jeunesse africaine épanouie, responsable et capable de participer à la gestion de la Res publica.

Le projet U-report assure la participation de la jeunesse dans la gestion des institutions. Participation qui est indirecte au moyen des avis et propositions qu'ils soumettent aux décideurs grâce aux plateformes digitales.

ELECTION-NET.COM/CellComm MinJeunesse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *