Génocide au Rwanda : Paul Kagame salue le pas important du rapport Duclert 

Paul Kagame , président du Rwanda. Photo de tiers

« Ce sont les 27e commémorations, mais ce n’est pas pour nous de la routine », a soutenu  le président rwandais, Paul Kagame qui, d’après lui constitue un moment important ou du moins une vérité historique.

En ce sens, il remercie le courage des rescapés.Pour le président Paul Kagame, le Rwanda n’a jamais été aussi uni. Il se dit convaincu que son peuple est bien uni.

Des propos qu’il a tenus depuis la Kigali Arena, le stade de basketball de Kigali devant des représentants des rescapés, du gouvernement et du corps diplomatique .

« Les vies des Rwandais n’étaient que des pions sur l’échiquier géopolitique »,a-t-il déclaré. Il a fait rappeler dans son discours que le gouvernement de François Mitterrand était au courant de l’intention génocidaire de ses alliés rwandais, mais qu’il continuait à les soutenir malgré tout pour des raisons géopolitiques.

 A l’en croire, l’histoire ne ment pas. Quand bien, il a laissé entendre que les historiens français ont joué un rôle fondamental. A titre illustratif, dit-il, c’est un fait indéniable : « Il marque un pas de plus vers une compréhension commune de ce qui s’est passé, mais aussi un changement et un désir de la part des leaders français d’avancer vers une bonne compréhension des faits ».

Mapote Gaye