Forum de la coalition Mondiale pour la démocratie : Jeanine MABUNDA s’insurge contre les violences numériques faites à la femme

La députée nationale Jeanine MABUNDA. Ph de tiers.

Invitée par NDI (national democracy institute) parmi tant d’autres panélistes dans le monde, l’élue de Bumba qui intervenait par visioconférence à partir de Kinshasa a principalement parlé des violences numériques contre les femmes. Ces attaques en politique s’étendent bien au-delà de l'individu visé. Elles visent à dissuader toutes les femmes de s'engager dans la vie politique et d'occuper des postes de direction.

Les menaces, le harcèlement et l'intimidation en ligne sont utilisés pour faire taire les femmes et augmenter le coût perçu de s'engager dans la politique. Ce n'est pas seulement mauvais et dangereux, mais antidémocratique a martelé Jeanine Mabunda.

Les plateformes des médias sociaux ont la responsabilité d'empêcher que leurs forums ne soient utilisés à des fins de harcèlement, de menaces, d'intimidation et de violence ou d'oppression.

Il est aussi essentiel que les gouvernements et les entreprises collaborent sur des mécanismes de signalement anonyme. La mise en place d'un système de signalement anonyme pour le harcèlement en ligne, ainsi qu'un organisme d'enquête doté de l'autorité appropriée pour tenir les délinquants responsables, peut être une étape à envisager.

Notez que le Forum de la Coalition Mondiale pour la Démocratie (FCMD), a pour objectif de faciliter une conversation mondiale sur la démocratie en tant que contribution au sommet convoqué par le gouvernement américain et qui se tiendra les 9 et 10 décembre 2021. 34 organisations démocratiques et 26 webinaires ont pris part à ce forum organisé par NDI.

Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *