Football VL1 : ténu en échec par Lubumbashi Sport, Florent Ibenge se décharge sur la FÉCOFA

Florent Ibenge, sélectionneur congolais. Ph. Enet

L'association sportive Vita Club de Kinshasa a été contrainte à domicile le lundi 28 juin à un match nul (0-0) par Lubumbashi Sport de Lubumbashi. Ce, lors d'une rencontre de la dernière journée de la Ligue Nationale de Football (Linafoot) 26e édition.

Une défaite qui vient une fois de plus introduire le couteau dans la plaie des Kinois après avoir été contraints de perdre 9 points par la Fédération Congolaise de Football Association (FECOFA) pour l'utilisation d'un joueur selon l'instance de football, à "problème" (Matutala). Une décision contestée par Florent Ibenge, Coach de Vita Club qui dit avoir signalé et obtenir l'autorisation de la FÉCOFA bien avant l'utilisation du joueur en question.

“Je ne vois pas comment on peut ne pas nous rendre nos 9 points tout simplement parce que moi, je suis le premier protagoniste et je ne suis pas un tricheur. L’étude du football doit l’emporter. Avant de faire jouer ce joueur, j’ai demandé personnellement à ce qu’on écrive à la Fédération et elle nous a répondu qu’on pouvait utiliser le joueur. À ce stade, je ne peux pas croire que la Fédération m’ait menti. Si elle m’avait écrit qu’on ne pouvait pas utiliser le joueur, je ne le ferais pas ”, a regretté Ibenge après sa défaite de ce jour.

Par ailleurs, Florent Ibenge appelle la Fédération à s’assumer et dire la vérité si elle s’est trompée dans sa décision.

"Je ne peux pas penser que la Fédération m’a induit en erreur expresse pour pouvoir me couper des points. Qu’ils prennent leur responsabilité, qu’ils soient des hommes, qu’ils se regardent et sachent exactement ce qu’ils ont fait. Qu’ils s’assument et qu’on nous change en 3è pour des raisons valables. Ça n’a aucun sens, ça n’a rien à voir avec du football ”, a-t-il renchéri devant la presse.

Rappelons qu'avec l'échec de ce jour, le vert-noir de Kinshasa reste à la 3e position au classement provisoire qui classe le TP Mazembe et Maniema Union à la première et deuxième position en attendant le verdict de son recours le mardi 29 juin.

Jean-Paul Tshimanga

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *