Football : le PSG bénéficiaire d'une mesure financière de l'UEFA

Le président du PSG Khalifa

Alors que le Paris Saint-Germain réalise un Mercato galactique avec le recrutement de Lionnel Messi, Sergio Ramos, Achraf Hakimi, Wijnaldum ou encore le portier italien Donnarumma, le club francilien bénéficierait d’un assouplissement concernant le fair-play financier.

Si ces arrivées font grincer les dents des certains qui le qualifient d'un dopage financier, l’UEFA qui a instauré le fair-play depuis 2010, ce, afin de défendre les clubs de ne pas dépenser au-delà des leurs recettes a, cette fois-ci, instauré un assouplissement qui serait également au rendez-vous pour des clubs qui débordent la ligne rouge.

En effet, si l’UEFA avait eu tort devant le Tribunal Arbitral de Sports ( TAS ) suite à la sanction contre Manchester City la saison passée sur son débordement sur le plan financier pour une sanction d’interdiction de disputer les compétitions européennes pendant deux ans, cette même instance faîtière du football européen a envisagé d’adapter le fair-play financier à des tenps différents.

Son président Aleksander Ceferin en mi-juin dernière a évoqué la possible instauration d’une luxury tax qui serait versée par les clubs dépensant au-delà d’une certaine limite à ceux qui dépassent le borne du fair-play financier, rapporte le média le Monde .

Déjà dans les viseurs de l’UEFA, cette nouvelle mesure une fois instaurée, donnera de l’air aux clubs dépensiers comme le PSG qui d’ailleurs, n’a pas dit son dernier mot sur le marché des transferts estival et pourrait attirer d’autres éléments pour étoffer son effectif déjà garni.

Theo Liko

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *