Football: la CAF d’accord pour le Mondial tous les deux ans et l'organisation de la Superligue africaine

CAF LOGO

Au cours de l’Assemblée générale extraordinaire tenue ce vendredi 26 novembre 2021 au Caire, la Confédération Africaine de Foot(CAF) a exprimé son soutien à l’éventuelle idée de la FIFA d’organiser la Coupe du Monde de Football tous les deux ans, au lieu de tous les quatre ans, mais aussi à l’organisation d’une Superligue africaine.

Le Président de la CAF, Patrice Motsepe, a tout d’abord montré son optimisme quant à la tenue de la CAN au Cameroun du 9 janvier au 6 février 2022 et a estimé que les Camerounais sont prêts à 95%.

« Ce que j’apprécie, c'est l’engagement sincère du peuple camerounais, la détermination de toutes les parties prenantes, y compris celle du gouvernement à faire de cette CAN une réussite. Je suis absolument satisfait à ce stade. Je me concentre sur la CAN au Cameroun pour en faire un énorme succès », a assuré le Sud-Africain.

Si l’arbitrage africain est très souvent décrié, la CAF a ainsi opté à la formation des meilleurs arbitres du continent, en appuie à la FIFA, avec qui un partenariat a été signé dans ce sens.

Concernant l’idée du Congrès de la FIFA d’organiser le Mondial tant masculin que féminin tous les deux ans, la CAF adhère à cette décision et estime que si le résultat de l’étude de faisabilité de cette instance faîtière du football international conclut que cela est faisable, elle peut compter sur le soutien de la CAF.

Patrice Motsepe précise à cette prise de position que concomitamment avec la tenue de la CAN tous les deux ans (année impaire) tout comme la Coupe du Monde, l’assurance d’une bonne continuité. « La principale compétition pour l’Afrique continuera avec certitude. Une partie du processus doit consister à assurer que les joueurs ne joueront pas plus de matches qu’auparavant. Il y aura une révision fondamentale des compétitions ainsi que des structures qui existent depuis de nombreuses années » a-t-il souligné.

L’autre sujet brûlant en Europe, la Superligue, fait également l’unanimité à sein de la CAF. L’instance du football Africaine a apporté son soutien à ce projet, qui consiste à regrouper chaque saison une vingtaine des gros clubs. Les délégués ont reconnu l’avantage potentiel d’une Superligue panafricaine et encourage le comité exécutif de la CAF à poursuivre son étude et ses investigations afin de finaliser son plan pour le lancement de cette nouvelle compétition.

Il faudra en effet, définir les modalités et contours de cette nouvelle compétition sur le continent noir avant sa mise en marche.

Theo Liko

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *