Foot-TP Mazembe : Patou Kabangu s’en va

Patou Kabangu. Ph de tiers.

Entre le Tout-Puissant Mazembe et Patou Kabangu, le divorce est consommé. Les Corbeaux de Lubumbashi annoncent ce vendredi 9 juillet via son site officiel que l’ailier de 35 ans a demandé de quitter le club qui l’a vu évoluer depuis 2004.

« Une page se tourne pour Patou KABANGU MULOTA. A 35 ans, l’ailier a demandé et obtenu sa lettre de libération», peut-on lire dans le site du club Lushois qui n’a pas manqué de rappeler le passer glorieux de celui qu’on surnomme « l’homme des crochets courts mais diaboliques » mais aussi lui souhaiter bonne continuation.

En effet, à son arrivé au club de Lubumbashi en 2004 en provenance de Sa Majesté Sanga Balende, l'ailier droit qui s’est imposé dans l’effectif des Corbeaux vers 2007 par ses belles prestations, a participé à la glorieuse épopée des deux sacres de 2009 et 2010 de la Ligue des Champions. Il a été un véritable animateur offensif et buteur de l'équipe lors de l’exploit qui a conduit les Corbeaux jusqu’en finale de la Coupe du monde des clubs de la FIFA à Abu Dhabi en décembre 2010 contre l’inter Milan ( défaite 3-0), participant à ainsi à écrire la plus belle histoire des Corbeaux en inscrivant 65 buts en 182 rencontres disputées toutes compétitions confondues.

Suite à ses bons et loyaux services, Patou Kabangu est prêté en 2012 chez les Mauves d’Anderlecht en Belgique, une aventure européenne moins concluante qui ne durera pas longtemps puisque l’attaquant congolais ne fera que 12 apparitions pour 3 buts. L’année suivante, Patou Kabangu s’engage au sein d’Al Ahli Sports Club des Émirats arabes unis où il y restera jusqu’en 2016. En 2017, il fait son retour au bercail à Kamalondo pour une saison, avant d s’envoler pour Kinshasa chez DCMP pour deux ans. Il y retourne de nouveau au TP Mazembe en 2019 où il participe à la campagne africaine.

Dans son nouveau statut de Joker, parfois laissé pendant plusieurs rencontres sur le banc par Pamphile Mihayo son ancien coéquipier devenu entraîneur du Club, Patou Kabangu disparaît de plus en plus sur les pelouses congolaises, voir africaines sans pouvoir s’imposer comme dans le passé.Actuellement joueur libre, Kabangu Mulota aura le choix de s’engager avec le club qu’il souhaite.

Theo Liko

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *