Foot/Justice : Karim Benzema appelé à comparaître dans une affaire de « sextape »

Karim Benzema, attaquant de l'équipe française de football/ photo tiers

Le Procès dans l’affaire de « sextape » de milieu offensif de l’Olympiakos Mathieu Valbuena datant de 2015 s’ouvre ce mercredi 20 au vendredi 22 octobre au tribunal correctionnel de Versailles.

Mis en examen pour « complicité de tentative de chantage » dans cette affaire depuis novembre 2015, Karim Benzema devra lui aussi comparaître devant le tribunal.

Rappelons que cette affaire a éclatée au grand jour en juin 2015. Dans le groupe de l’équipe de France à Clairefontaine pour préparer des rencontres FIFA, l’ex international français Mathieu Valbuena a reçu un appel téléphonique. Au bout du fil, plusieurs hommes lui réclament une somme de 150 000 euros au risque de dévoiler une vidéo intime lui appartenant.

L’actuel sociétaire de l’Olympiakos de Pireus décide de porter plainte. Et après plusieurs mois d’enquêtes deux de ses coéquipiers notamment Djibril Cissé qui a été placé en garde à vue pour avoir des liens avec trois initiateurs du chantage notamment Alex Angot, Mustapha Zouaoui et Younes Houass.

D. Cissé affirme avoir été contacté pour avertir Valbuena et a reçu un extrait de 20 secondes de ladite vidéo. « Je lui en ai reparlé en disant qu'un intermédiaire, "Sata", pouvait s'en occuper. Résultat : les policiers ont débarqué chez moi et m'ont mis en garde à vue. […] Je me suis fait avoir. J'appelle Valbuena et je me retrouve complice… » avait-il réagit auprès d’un média français.

Un autre de ses compatriotes en sélection Karim Benzema à plus tard été mis en garde à vue pour avoir parlé à Valbuena sur cette affaire lors d’un rassemblement avec l’équipe de France en octobre 2015, car, les trois maîtres chanteurs auraient contacté le frère de l’attaquant du Réal Madrid pour intermédiaire afin d’arriver à leur fin.

Si l’avocat de Benzema avait contesté les faits affirmant que le goleador Madrilène aurait eu « une intervention amicale auprès de Valbuena pour lui dire de ne pas se laisser », K. Benzema a été mis en examen pour complicité de tentative de chantage et participation à une association des malfaiteurs en vue de la préparation d’un délit punissable d’au moins 5 ans d’emprisonnement pour chantage et est placé sous contrôle judiciaire avec interdiction d’entrer en contact avec d’autres personnes mis en examen dont le principal concerné Mathieu Valbuena. Si son contrôle judiciaire a été levé en novembre 2016 mais toujours mis en examen, Karim Benzema avait même été sanctionné par Noël Le Graët président de la Fédération Française de Football (FFF), y compris Valbuena, de ne plus être convoqué en équipe de France.

Par ailleurs, Plusieurs médias Français indiquent que Karim Benzema sera représenté durant ses trois jours d’audience par ses avocats Sylvain Cormier et Antoine Vey et Mathieu Valbuena de sa part, sera personnellement là, accompagné de ses siens.

Theo Liko

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *