Flash/procès de 100 jours: "20 ans des travaux forcés pour Kamerhe" (Partie civile)

L'avocat de la partie civile lors de son intervention ce jeudi, ©photo capture d'écran

La partie civile qui a plaidé ce jeudi 11 juin dans le cadre du projet dit de 100 jours, a demandé au tribunal de condamner les prévenus Kamerhe et Jamal à 20 ans des travaux forcés et au remboursement de l’ensemble de l’équivalent en Franc congolais de 47 millions USD. Mais également, l’avocat de la République a demandé au tribunal que les prévenus paient les dommages et intérêts de l’équivalent de 51 millions USD.

Selon Me Coco Kayudi, avocat de la République, hormis les remboursements et les dommages et intérêts à payer, le droit de vote devrait être également interdit, pour une durée de 10 ans mais aussi la non-participation à la gérance de res publica.

Quant au prévenu Jamal, la partie civile a demandé son expulsion de la RDC après avoir effectué ses 20 ans de travaux forcés et payé les dommages et intérêts.

Il sied de signaler que le tribunal accordera en dernier lieu la parole à chacun des prévenus pour son dernier mot, et par la suite il ordonnera la clôture des débats s’il s’estime suffisamment éclaire. Il prendra ensuite la cause en délibéré afin de se prononcer dans un jugement dans le délai que la loi lui accorde.

Liévin LUZOLO