Flash :Première image de Vital Kamerhe dans sa cellule de Makala

Contrairement à la spéculation des réseaux sociaux depuis la tombée de la nuit, le Directeur de cabinet du Président congolais, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, Vital Kamerhe n'a plus quitté la prison centrale de Makala depuis son arrestation provisoire annoncé par le parquet de Kinshasa/ Matete.

Alors qu'il était auditionné depuis plus de 4 heures par le magistrat sur des soupçons de détournement des fonds alloués à l'exécution du programme d'urgence du président Tshisekedi, le principal allié du chef de l'État congolais a été vite conduit dans sa cellule de la première maison pénitentiaire de la République Démocratique du Congo pour y être gardé en attendant la "confrontation" avec ses co-accusés, comme se sont voulus rassurant ses avocats.

A la tombée de la nuit, un cortège identifié comme étant celui du Directeur de cabinet du Président a quitté la prison donnant l'impression aux témoins de la libération de l'intéressé par la justice sur ordre express de Felix Tshisekedi. Des sources proches du dossier ont démenti l'information à election-net.com, photos à l'appui que le chef de fil de l'UNC, Union pour la Nation Congolaise passe bel et bien la nuit dans sa cellule de prison.

Pendant ce temps, des sources crédibles font état d'une décision présidentielle en gestation pour la suspension et la désignation d'un intérimaire au poste de Directeur de Cabinet du chef de l'État.

Suite à la tension née depuis la convocation de Vital Kamerhe par la justice, le président de la République a reçu en audience le directoire de son parti pour "aplanir les divergences" afin de préserver l'unité de la coalition CACH, assure Aimé Bonzi, secrétaire général intérimaire du parti sans donner plus de précisions sur le contenu de la rencontre pourtant très attendue par une base de l'UNC surexcité.

Rédaction