Fédération de l’opposition Congolaise : Claudine Munari claque la porte

Claudine Munari, Ph. Tiers

A Brazaville, la tension monte au sein de la fédération congolaise qui vit une impasse totale. A l’origine madame Claudine Muari présidente du mouvement pour l’unité, la solidarité et le travail (MUST)  a claqué la porte, ce samedi 16 janvier à Brazzaville, au cours de la cérémonie d’échanges de vœux avec les cadres de son parti.

Cette dame a marqué jusqu’ici son empreinte au sein de la fédération congolaise de l’opposition. Car, elle était considérée comme un personnage charismatique qui force le respect. Son départ a surpris de nombreuses personnes ce samedi 16 janvier 2021. Parce qu’elle a dirigé cette fédération avec brio depuis cinq ans. Pour de nombreux observateurs congolais, ils sont d’avis que la dame veut prendre « une prise de distance ».

Claudine Munari a fait rappeler la conjoncture actuelle qui appelle au sens de responsabilité des dirigeants politiques, des partis et associations. Elle veut donc recentrer ses efforts sur son parti. « Les uns et les autres ne peuvent plus faire comme il y a seulement cinq ans. C’est pour ces raisons, qu’en prenant nos distances d’avec le Frocad, et aussi en nous retirant de la FOC, deux organismes qui avaient fait l’honneur à la présidente du MUST de les diriger, nous recentrons nos efforts sur notre parti comme fer de lance de la lutte politique » tel est le contenu du document. Elle a fait aussi rappeler que des Congolais soient détenus pour avoir exercé leur droit constitutionnel de participer à une élection, fusse-t-elle présidentielle..

Mapote Gaye