Explosion des bombes à Beni : Vital Kamerhe se prononce

Kamerhe

Le Président national de l'Union pour la Nation Congolais (UNC), Vital Kamerhe, dit apprendre avec consternation doublée d'un sentiment de révolte l'explosion d'une bombe à l'église Butsili de Béni dans le diocèse de Butembo-Beni le dimanche 27 juin ayant comme bilan provisoire, nombreuses victimes et des dégâts matériels considérables.

Dans un communiqué du même dimanche portant la signature de son secrétaire général, Billy Eraston Kambale dont une copie est parvenue à election-net.com, l'ancien directeur de cabinet de Félix Antoine Tshisekedi, appelle à une mobilisation de toute la communauté internationale pour mettre fin une fois pour toutes à cette insécurité qui sévit à l'Est de la République démocratique du Congo.

"Cet attentat terroriste démontre à suffisance la gravité de la situation dans la région et nous rappelle que ces actes de barbarie à répétition, nécessitent la mobilisation de toute la communauté internationale pour éradiquer une fois pour toutes l'insécurité qui sévit dans cette partie de la République démocratique du Congo depuis plus de vingt ans", a-t-on lu dans ce document.

Par ailleurs, le parti de Vital Kamerhe présente ses condoléances à toutes les familles victimes de cette guerre "injuste" ainsi qu'à l'évêque du diocèse de Butembo-Béni.

Précisons ici qu'au moins 3 bombes artisanales se sont explosées à Beni dans l'espace de 30 heures causant de pertes en vies humaines et de dégâts matériels avant la décision du maire de la ville de décréter un couvre-feu à partir de ce lundi sur toute l'étendue de la ville.

Jean-Paul Tshimanga

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *