Exploitation minière à Kamituga : Voici la réaction Chinoise

De gauche à droite : les présidens Xi Jinping de la Chine et Félix Tshisekedi de la RDC. Ph de tiers.

Dans une vidéo devenue virale sur les réseaux sociaux, Alain Foka, journaliste de la Radio France Internationale (RFI), d’origine camerounaise, décrit les scènes vécues par une délégation officielle des autorités congolaises censées visiter une mine exploitée par des sujets chinois dans la localité Kamituga au Sud-Kivu.

D'après lui, les sujets chinois qui exploitent la mine de Kamituga ont refusé l'accès à la délégation Congolaise conduite par son ministre provincial de mines.

En réaction, l'ambassadeur chinois en poste en République démocratique du Congo a saisi officiellement le gouvernement congolais pour vérifier l'authenticité de cette information.

"Hautement attentive à la vidéo intitulée Chronique : En finir avec la traite négrière en Afrique, l’Ambassade de Chine en RDC a saisi les autorités congolaises pour vérifier la réalité. Le gouvernement chinois s’oppose fermement à l’exploitation minière illégale et demande toujours aux entreprises et ressortissants chinois en RDC de respecter strictement les lois et réglementations congolaises », a indiqué l’ambassade de Chine en RDC sur son compte Twitter.

D'après lui, la Chine soutient la RDC dans la lutte contre la corruption. Elle s'oppose en outre à la récupération politique de cette situation pouvant mettre en mal la coopération bilatérale entre la RDC et la Chine.

« Nous soutenons les efforts du gouvernement congolais visant à renforcer la gestion des ressources naturelles et à lutter contre la corruption. Nous nous opposons également à toutes tentatives d’instrumentaliser la question pour calomnier les entreprises et les ressortissants chinois, et saboter la coopération amicale sino-congolaise" poursuit-il.

Joël Nzuzi Mesa

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *