Exetat au Sud-Kivu : les inspecteurs cèdent à la pression de la ministre de l’EPST

Quelques élèves finalistes au centre du lycée Wima/Bukavu. Photo Election-net©Héritier B

Les inspecteurs et agents de l’inspection ont décidé de revenir sur leur décision de boycotter l’organisation de l’examen d’État dans la province du Sud-Kivu.

C’est l’une des décisions prises jeudi après une réunion de réflexion tenue dans la soirée de jeudi 08 juillet dans la salle CLAC en commune d’Ibanda.

Ces inspecteurs décident de ”respecter et de faire respecter” l’arrêté du gouverneur de province, fixant les frais de participation à l’examen d’Etat à 25 dollars américains.

”Le Chef a décidé par arrêté, nous sommes dans l’obligation de respecter sa décision. C’est confirmé que les épreuves débutent le lundi prochain”, indique un de ces inspecteurs joint au téléphone par election-net.com.

Cette décision des inspecteurs met un terme aux multiples contradictions et bras de fer entre eux-même, les députés provinciaux et le gouverneur de province.

Dans l’édit budgétaire, édition 2021, les députés avaient fixé les frais de participation à l’examen d’Etat à 15 dollars américains. Dans l’arrêté signé récemment par le gouverneur de province Théo Ngwabidje, ces frais ont été fixés à 25 dollars pour l’Exetat sur l’ensemble de la province du Sud-Kivu, tandis que pour les inspecteurs, il fallait 40 dollars par candidat pour l’organisation des ces épreuves.

La présente décision, soulage ainsi les parents et élèves finalistes qui se préparent pour ce rendez-vous fatidique.

Les sources proches à election-net.com renseignent que certains inspecteurs ont été suspendus de leurs fonctions suite à ce bras de fer. Ce, après l’annonce de ministre de l’EPST de sanctionner les inspecteurs qui tenteront de bouder ou d’obstruer le déroulement normal de ces épreuves.

Héritier Bashige depuis Bukavu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *