Exclusif.Haut-Katanga- Inondations : des cas de choléra et malnutrition notifiés à Mitwaba

Mitwaba

Le territoire de Mitwaba a perdu 1606 maisons répartis dans 21 villages durant les deux derniers mois. Cette situation est consécutive aux inondations provoquées par des pluies diluviennes couplées aux débordements des eaux de trois rivières qui ont quitté leurs lits.

Mitwaba

Certains villages ont totalement été engloutis par les eaux de pluies. Leurs habitants n'ont réussi qu'à sauver leurs vies en se réfugiant dans des localités voisines. De ces villages on note Kamina, village chantier, Mpala,Kasoko et tant d'autres. Leurs habitants se sont déplacés vers le villages Kyubo-Mamba et Kyubo-Musabila qui ont egalement été frappés par le débordement des eaux de la rivière Lufira.

Dans ces deux villages situés à 330 km de Lubumbashi où Election-net s'est rendu. La situation est dramatique pour les victimes des dégâts des pluies torrentielles. Dans ce deux localités, 134 ménages ont perdu leur maison à Mamba et 463 à Musabila. Les sinistrés ont été recueillies dans des écoles et des lieux des cultes pour y être abrités. D'autres ont trouvé refuge dans des familles d'accueil dont la capacité d'accueil est généralement en dessous du nombre des hôtes.

La majorité des victimes n'a pas eu la chance d'évacuer les mobiliers de la maison car l'eau a surpris la nuit a expliqué une sinistrée hébergée dans une salle de classe ensemble avec sa mère ainsi que 9 autres enfants :

" C'était la nuit. On a seulement entendu les enfants pleurer en criant qu'il y avait l'eau partout dans la maison. Le temps de les évacuer et les mettre à l'abri, on a trouvé la maison déjà écroulée"explique Viviane qui préparait la bouillie pour son bébé à la lumière du feu de bois.

Son voisin, moniteur agricole a eu plus de chance. Sa maison en tôles s'est écroulée vers 20 heures. Il a réussi à mettre à l'abri quelques meubles. Mais le temps n'était pas suffisant pour lui permettre de retirer sa moto, son groupe électrogène ainsi que son lit.

" Quand j'ai vu l'eau atteindre le niveau des mollets. J'ai déplacé quelques bien que je pouvais. Mais en un laps de temps tout était par terre. Mes deux maisons bien tôlées comme vous le voyez. Et même la fondation était en moellons. " explique-t-il.

Face à la précarité de vie de compatriotes. Le gouvernement provincial du Haut-Katanga a dépêché la commissaire général en charge des affaires sociales et humanitaires. Prescillia Pande a apporté des vivres, des biens essentiels de ménages et matériaux de construction qui ont soulagé environ 4000 personnes à Kyubo.

Le geste du gouvernement provincial du Haut-Katanga a été vivement salué car il a soulagé rien que les personnes les plus vulnérables, celles qui ont perdu et champs et maisons ainsi que tous les biens et 8% des sinistrés de Mitwaba en attendant l'intervention du gouvernement central qui est attendue.

Déjà sur place, le centre de santé de Musabila a déjà notifié 3 cas de choléra, une multiplication des cas de diarrhée simple et des signes très sérieux de malnutrition ont été relevées par l'administrateur général de la zone de santé de Mufunga-sampwe. La prise en charge est tout aussi chaotique car les deux centres de santé de ces localités ne sont plus fonctionnels à cause de l'eau.

Chris Lumbu