États généraux de l'ESU-RDC: le Nord et Sud-Kivu adhèrent à l'idée

Batiment administratif de l’université de Kinshasa. Ph de Tiers

Le pari est visiblement gagné pour l'organisation des états généraux de l'Enseignement Supérieur et Universitaire en République Démocratique du Congo. Toutes les provinces du territoire national entrent en danse. Au-delà de la ville province de Kinshasa, l'étape des Provinces du Nord-Kivu et du Sud-Kivu, conduite par les Professeurs Michel Bisa Kibul, membre de la Coordination des EGESU-RDC-2021, et le Professeur Sylvestre Munyanga MUKUNGO, Recteur de l'Université de Goma, ainsi que tous les Recteurs, DG., Membres des Comités de Gestion des Établissements de l'ESU, les représentants des Étudiants, de la FEC, Syndicats et mouvements citoyens de la partie Est du Pays, se révèle une réussite totale.

"En effet, d'une université à une autre, d'une Province à une autre, d'une contrée à bien d'autres, les Soldats des États Généraux de l'ESU-RDC-2021 continuent de mobiliser les parties prenantes, de les écouter attentivement et de noter scrupuleusement les diagnostics faits à propos du système éducatif supérieur ainsi que des suggestions allant dans le sens de la requalification, redressement et innovation de l'ESU-RDC", confie le Professeur Michel Bisa Kibul aux fins limiers de la presse.

Petit à petit, les cerveaux mobilisés comme un seul homme proposent comment implémenter efficacement le LMD dans notre contexte et comment lutter contre les antivaleurs et l'improductivité.

Le Professeur Michel Bisa Kibul appuie, dans la même perspective, qu'après l'état d'urgence sanitaire brillamment dirigé par le Professeur Muyembe Tamfum, membre de l'UNIKIN et président de l'Académie des sciences en RD Congo, après l'état de siège dans quelques Provinces pour mettre fin à l'insécurité chronique dans la partie Est et Nord-Est du Pays, les travaux des États Généraux de l'ESU se présentent comme un état d'urgence éducative et scientifique ayant l'ambition de mettre fin à la crise multiforme qui caractérise le système éducatif et scientifique congolais.

Et d'ajouter :

"Ce combat de changement des gouvernementalités à l'ESU RDC est particulier, sa méthodologie est inédite, holistique, systémique et globale. Pour la première fois, de 1885 à 2021, une réforme de service public va partir des besoins locaux, exprimés par les acteurs locaux et ceux de la diaspora pour une université de la société, dans la RDC et pour la Société.Toutes les parties prenantes sont consultées, mobilisées et leur avis pris en compte".

Liévin LUZOLO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *