Etat de siège : un député provincial échappe à une arrestation à Beni

Saïdi Balikwisha, élu de Beni territoire. Photo de tiers

Le député provincial Saidi Balikwisha a échappé à une arrestation militaire ce vendredi 5 novembre 2021 à Muthendero dans le territoire de Beni au Nord-Kivu.

Selon son collègue Jean-Paul Paluku Ngahangondi, le précité s'est échappé lorsqu'il a été informé que des éléments FARDC étaient à sa recherche, seulement par ce qu'ils croiraient qu'il était en train de tenir un meeting avec la population.

« Le collègue n’a pas été arrêté, il a reçu l’information et puis il s’est échappé. Vous savez qu’un tout un élu dans sa base la population peut venir vers lui, c’est sur base dit-on de cette rencontre qu’il a eu à tenir avec la population qu’il a subi des menaces au point de vouloir être arrêté par les éléments FARDC de Muthendero », a souligné le député Jean-Paul Paluku Ngahangondi.

Certaines sources proches de l’administrateur du territoire précisent qu'il serait reproché à ce député provincial l’organisation d’un meeting populaire dans cette zone en pleine opération militaire.

Il sied de noter qu'il allait être le deuxième député provincial à être arrêté en cette période exceptionnelle de l'État de siège, après Didier Lukogho élu de Lubero qui croupit à la prison centrale de Goma/Munzenze pour avoir organisé un meeting dans son fief électoral en territoire de Lubero.

Prince Bagheni

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *