État de siège: le premier ministre Sama Lukonde interpellé

Le premier ministre Sama Lukonde. Ph presse présidentielle

Le député Jean-Baptiste Muhindo Kasekwa rappelle au bureau Mboso l’urgence de convoquer le premier ministre Sama Lukonde pour éclairer la lanterne des députés nationaux sur la problématique de l’état de siège dans les provinces du Nord-kivu et Ituri.

A en croire l’auteur de l’interpellation , l’état de siège n’a pas permis à mettre fin à l’insécurité qui gangrène dans l’Est de la République démocratique du Congo (RDC). Il note dans sa lettre de ce 28 Mai, qu’au moins 50 civils ont été tués pendant l’état de siège.

” Au regard de la flambée des massacres qui continuent d’endeuiler les populations de Beni et Ituri à huit jours de l’expiration du délai prévu pour l’état de siège, je reviens pour vous rappeler la nécessité d’inviter le premier ministre afin d’éclairer l’opinion à travers l’assemblée nationale sur les préoccupations soulevées dans ma question orale avec débat dont l’objet est bien spécifié en marge” peut-on lire dans cette correspondance adressée au président de l’Assemblée nationale dont une copie est parvenue à la rédaction Election-net.com.

Le même document évoquequelques massacres qui ont eu lieu pendant l’état de siège.

” En effet, du mardi 25 au mercredi 27 Mai courant, au moins 38 civils dont des femmes et des enfants, y compris un Chef du village et son épouse viennent d’être massacrés… Ce dernier massacre en date survient au lendemain de la découverte macabre du lundi 24 Mai courant à Ngubo de 13 corps en décomposition identifiés parmi les 20 civils enlevés le 19 mai 2021 lors de l’incursion des assaillants” renseigne-t-il.

Joël Mesa Nzuzi

1xbet Code Promo ENET2021