Etat de siège : l'armée libère 15 otages en Ituri

Ituri. Ph. Tiers

La convention pour le respect des droits de l'homme annonce ce samedi 18 septembre 2021 que les forces armées de la République démocratique du Congo ont libéré 15 personnes prises en otage par les rebelles ADF le 15 septembre dernier lors des attaques à Epanza.

<< La situation sécuritaire dans le territoire d'irumu continue toujours à se détériorer et parce que jusqu'à présent l'ennemi ADF continue toujours à s'imposer sur la population après l'attaque de Epanza 15 septembre où l'armée les avait poursuivie et réussir à libérer 15 civils et le vendredi 17 septembre, ces mêmes ADF sont arrivées juste à Kenenzi là-bas ils ont pris en otage deux populations civiles où nous déplorons aussi 3 blessés du côté civil qui ont été blessés par balle parce qu'il y a eu l'accrochage entre ces deux groupes négatifs. Donc les ADF se sont croisés à un groupe présumé mai mai >> a rapporté Christophe Munyanderu, le coordonnateur territorial de la CRDH en Irumu.

Cette structure de défense recommande aux autorités militaires de lancer des opérations de grandes envergures pour couper court au massacre des rebelles ADF ainsi que des groupes armés qui sévissent dans cette partie de l'Ituri.

<< Le gouvernement congolais doit prendre au sérieux le problème du territoire d'irumu, doit lancer des opérations de grandes envergures pour traquer ces ADF et tous ces groupes armés qui sont en train de déstabiliser la région et nous appelons la population civile d'être trop vigilante, car l'ennemi est toujours dans la zone>>, a-t-il recommandé aux autorités et aux civils.

Il sied de rappeler que le territoire d'irumu fait face à ces jours aux multiples attaques des rebelles ADF caractérisées par des embuscades sur la route nationale numéro 4.

John Mary Ndika

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *