État de siège : ''La sensibilisation des groupes armés devrait être priorisée'', Justin Ndayishimiye

Justin Ndayishimiye, élu de Masisi. Ph de tiers.

L'état de siège décrété par le président Félix Tshisekedi au Nord-Kivu et en Ituri continue à être salué par des acteurs politiques et mêmes certains animateurs des organisations de la société civile.

Ce dimanche 11 juillet 2021, à Goma, au Nord-Kivu le député Justin Ndayishimiye a, au cours d'une interview accordée à la presse, indiqué que la sensibilisation de ceux qui sont dans des groupes armés devrait être une priorité. Et ce, pour que la paix puisse revenir dans les entités concernées par cette mesure prise par le chef de l'État, à partir des redditions volontaires.

Cet élu de Masisi au Nord-Kivu a, par ailleurs, souligné qu'à cause de la prolifération des groupes armés, plusieurs familles sont contraintes d'abandonner leurs habitations et se réfugient dans les milieux jugés sécurisés.

Enfin, il a estimé que cette décision du Chef de l'État est soutenue par plusieurs personnes et produirait des résultats importants grâce à la détermination des décideurs.

''Tout celui qui ne va pas se rendre volontairement, l'État est là pour le neutraliser. Nous savons que cet état de siège aboutira à des résultats positifs'', a-t-il chuté.

Prince Bagheni, à Goma

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *