Etat de siège : "La mutualisation des forces ne veut pas dire inviter les forces étrangères au Congo", (Juvénal Munubo)

Juvenal Munubo, député national en RDC. Photo de tiers

Des frappes aériennes et des tirs d'artillerie à partir de l'Ouganda contre les positions de la rébellion ADF, ont été annoncés par des sources officielles à Kampala, la capitale ougandaise, et en République Démocratique du Congo.

Par la suite, l'entrée dans l'Est de la RDC de troupes ougandaises au sol, au poste-frontière de Nobili (Nord-Kivu), a ensuite été signalée par divers témoins et sources avant d'être confirmée par l'armée congolaise et le porte- parole du gouvernement congolais.

En réaction, le député Nationale Juvénal Munubo se dit opposé à cette démarche de Kinshasa. Dans la foulée, il estime que l'État de siège, prolongé pour la 13ème fois par les députés nationaux, ne donne pas de résultats.

"La mutualisation des forces ne veut pas dire inviter les forces étrangères au Congo. Cette mutualisation devait s’arrêter à l’échange des renseignements.On est dans une situation(état de siège) qui ne donne pas de résultats", a déclaré ce 01 décembre, Juvénal Munubo, député Nationale.

Cette présence physique des militaires ougandais sur le sol congolais est à la base de la polémique au sein de la classe politique et sociale. Les avis divers selon que l'on est pour ou contre le régime en place.

Joël Mesa Nzuzi

1 thought on “Etat de siège : "La mutualisation des forces ne veut pas dire inviter les forces étrangères au Congo", (Juvénal Munubo)

  1. Lui, ce député qu'est-ce qu'il propose à la place du refus? Nous avons besoin des solutions palpables au lieu de parler de l'echec de l'état de siège. Les ADF sont là avec eux pour longtemps. Et certaines autorités politiques pactisent avec eux pour les intérets personnels à cause des richesses qu'ils prennent au profit de la population de la région. Comme l'etat de siège a échoué selon lui. Alors qu'on laisse tenter cette opportunité avec les ougandais qui craignent aussi les abus de ces ADF.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *