État de siège : "La cible se noie dans la population", reconnaît Patrick Muyaya

Patrick Muyaya, ministre de la communication et médias, Ph. Tiers

Le porte-parole du gouvernement de la République Démocratique du Congo, Patrick Muyaya reconnaît que la guerre qui se poursuit dans les zones sous l'état de siège est "asymétrique".

"Nous sommes devant une guerre asymétrique où la cible n’est plus dans un front connu. Mais elle se noie dans la population pour y semer terreur et désolation", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse animée conjointement avec les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC).

Toutefois, pour arriver à restaurer la paix dans les provinces du Nord-Kivu et de l'ituri, Patrick Muyaya appelle les uns et les autres à soutenir les troupes de l'armée régulière engagées au front.

"C’est ici le lieu d’en appeler au patriotisme de nos compatriotes vivant dans les régions concernées à soutenir et à travailler aux côtés des FARDC pour démasquer toutes ces forces négatives en errance", exhorte-t-il.

Plus d'un mois après avoir décrété l'état de siège dans les deux provinces susmentionnées, l'armée a dressé "un bilan positif ". Aux côtés des assaillants neutralisés, elle affirme que plusieurs localités, jadis occupées par les groupes armés, ont été conquises.

Dieubon Mughenze