Etat de siège en Ituri: l'évêque de Bunia invite les groupes négatifs à déposer les armes

Reçu en audience par le Premier Ministre, Jean-Michel Sama Lukonde, l'évêque de Bunia, Monseigneur Dieudonné Uringi, s'est dit satisfait de l'action du Gouvernement pendant cette période de l'état de siège. Il a par ailleurs exhorté la population et surtout les groupes armés encore actifs dans cette province à s'entendre et à déposer les armes pour favoriser la paix.

"Nous ne pouvons que d'abord dire merci à Son Excellence Monsieur le Premier Ministre qui est venu chez nous en Ituri, à Bunia, pour nous consoler et nous encourager. Nous avons échangé sur l'état de siège d'ici et le résultat que tout le monde attend. Déjà au niveau de la province, les autorités essayent quand-même de sensibiliser pour déposer les armes, reprendre la vie normale de paix. Et ici et là ils sont intervenus un peu avec force. Mais on souhaite qu'on en finisse vraiment. Que surtout les groupes armés qu'on a ici notamment CODECO, Tshinya Kilima, FRPI, etc. Que nos frères puissent comprendre qu'avec les armes, on ne peut rien construire. C'est un échec total. Donc, la seule chose qu'on doit leur dire et continuer à dire c'est de déposer les armes et de s'entendre pour vivre mieux. Il faut que le Gouvernement et les militaires fassent ce qui est de leur devoir. Pour le moment, ils ont pu intervenir un peu ici et là. Ça évolue positivement. Mais il faut qu'il continue parcequ'on ne peut pas supporter très longtemps des personnes, des groupes qui tuent la population innocente comme ça. Mieux vaut qu'on puisse quand-même faire un effort, en finir avec les armes", a dit en substance Monseigneur Dieudonné Uringi.

Pour rappel, le Premier Ministre Jean-Michel Sama Lukonde séjourne depuis samedi 21 août à Bunia, dans la province de l'Ituri, où il effectue une mission humanitaire et sécuritaire dans le contexte de l'état de siège décrété par le Président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo.

Cellule de communication primature

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *