Etat de siège au Nord-Kivu : la réaction "coup sur coup" d'un député aux propos de l'armée

Vue du bureau de l'assemblée provinciale du Lualaba (Ph. Archive Enet/Stanislas L)

Les députés provinciaux du Nord-Kivu pour la plupart ne dissimulent plus leur opposition par rapport à l'état de siège décrété par Felix Tshisekedi depuis le 6 mai dernier.

Il s'observe désormais une guerre médiatique entre les députés provinciaux et les militaires à qui la gestion de la province a été confiée.

Au cours d'une émission à Beni, le porte parole du gouverneur militaire du Nord-Kivu, le général Sylvain Ekenge a promis la prison à certains élus provinciaux qui, selon lui seraient de mèche avec ceux là qui insécurisent le Nord-Kivu.

Sans tarder, le député Alain Siwako questeur de l'assemblée provinciale a indiqué que le général Sylvain Ekenge devrait être relevé de ses fonctions ''pour incompétence, indiscipline, violations de l'éthique militaire et déontologie de la presse''

''Un Général metteur en scène. Je crois qu'il doit être relevé de ses fonctions pour incompétence, indiscipline, violations de l'éthique militaire et déontologie de la presse. Tout un Général qui cherche à justifier l'échec par les autres'', a-t-il déclaré.

Et de poursuivre :

''Qu'il continue à fabriquer ces calomnies, ses alibi enfantins contre les Députés provinciaux qui sont des véritables représentants du peuple …il doit savoir que nous vivons au quotidien les tueries à Beni et Irumu et nous dénonçons tout haut ce génocide.
Un Général qui n'a qu'un argument de calomnie pour faire taire les Députés provinciaux'' poursuit-il.

En outre, cet élu loue la bravoure de feu Militaires à l'instar du Général Bahuma, le colonel Mamadou qui sont parvenus à gagner la confiance de la population par leur bonne façon de faire.

''[…], je ne crois qu'il a remis les 13 millions détournés par ses collègues aux Députés provinciaux. Ses collègues, feu Général Bauma et colonel Mamadou avaient gagné la confiance de la population par le résultat et non par des calomnies pour chercher à se justifier'', a-t-il déclaré

Enfin, il a proposé que soit remplacé le général Sylvain Ekenge comme porte-parole du gouverneur militaire et que l'on mette à ''ce poste celui qui est sage, mature et professionnel''

''[…] nous parlons du bilan de notre armée durant l'état de siège. Je crois qu'il faut un porte-parole qui soit mature, sage et professionnel à Beni et Irumu où le sang coule chaque jour'', a-t-il chuté.

Dans sa sortie médiatique, le Général Sylvain Ekenge a, par exemple, déclaré :

"La paix se gagne et la victoire est certaine avec l'état de siège. Ne prêtez pas oreille aux chanteurs, aux vendeurs d'illusions qui se recrutent parmi les députés… vous les votez, mais… eux entretiennent d'autres groupes armés supplétifs aux ADF".

Prince Bagheni, à Goma

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *