Etat de siège au Nord-Kivu : ce bilan impressionnant de l'armée en un mois dans trois territoires

Ph. d'illustration

La province du Nord-Kivu est sous l'état de siège décrété par le chef de l'état, il y a un mois. Une mesure prise pour faire face à l'insécurité grandissante dans plusieurs agglomérations.

Revenant sur le bilan de l'armée dans les territoires de Rutchuru, de Walikale et de Masisi, le major Ndjike Kaiko, porte-parole du gouverneur militaire, a fait savoir que les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) ont conquis douze localités aux côtés d'une centaine d'assaillants tués.

"Cet exploit est à inscrire dans le cadre de l'état de siège décrété par le commandant suprême des FARDC. Toutes ces localités étaient détenues par les Nyatura, APCLS et les autres détenteurs illégaux d'armes", a déclaré le major Ndjike Kaiko.

Cet officier réaffirme, en outre, que les opérations de traque de tous les groupes armés se poursuivent sans relâche. Ce, afin de mettre en déroute les semeurs de troubles en province du Nord-Kivu.

Dieubon Mughenze depuis Beni