Etat de siège à Beni : un leader d’un groupe de pression aux arrêts

Quelques étudiants arrêtés puis embarqués dans la jeep de la police ce jeudi 2 juillet, Photo de tiers

Il s’agit de Fiston Isambiro, leader du groupe de pression véranda Mutsanga. Celui-ci a récemment été arrêté par les services de sécurité en pleine ville de Beni au Nord-Kivu.

D’après Clovis Mustuva, militant du mouvement lutte pour le changement (LUCHA), ce lundi 19 juillet 2021, Fiston Isambiro a été transféré à l’auditorat militaire. Sans donner le motif de son arrestation, il pense à une incarcération “arbitraire” de ce leader du groupe de pression Veranda Mutsanga.

“Jusque-là le dossier est flou. Il était appelé par le chef adjoint de Ngongolio monsieur Kapepela, après il a été arrêté. On parle du dossier barrière de Sayo où certains policiers faisaient payer 1000fc pour une moto avant de passer et 500fc pour un velo”, explique Clovis Mustuva à election-net.com avant de s’exclamer :

“Les arrestations arbitraires contre les défenseurs des droits doivent cesser”.

Clovis Mustuva estime, toutefois, que tenant compte des faits évoqués ci-dessus, Fiston Isambiro devrait être relaxé sans condition.

Jusqu’à la rédaction de cet article, les services de sécurité ne se sont pas encore prononcés. Leur réaction reste ainsi attendue sous cet état de siège.

Dieubon Mughenze depuis Beni

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *