Etat de siège : 13 autorités arrêtées par l’armée à Beni

Un village/ Photo d'illustration

Au total, 13 chefs de village ont été arrêtés dans le Mwalika en territoire de Beni au Nord-Kivu, rapportent les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC).

En plein état de siège, ces autorités administratives ont été arrêtées suite à des révélations d’un combattant ADF capturé détenant une arme AK47. Celui-ci les a accusé de collaborer avec la nébuleuse ADF qui endeuille la région depuis plus de 5 ans.

L’information est livrée à election-net.com par le porte-parole des opérations Sokolo1, le lieutenant Antony Mualushayi. Il regrette de voir ces chefs arrêtés être impliqués dans l’insécurité pourtant, ils devraient travailler pour la paix.

“C’est monsieur Kambale Ngahangondi qui a été arrêté avec son arme AK47 à Kabasewa sur l’axe Mwalika. Celui-ci était combattant ADF, il a participé à plusieurs massacres. C’est grâce à lui que nous sommes tombés sur plusieurs grands collaborateurs dans le Mwalika. La majorité de collaborateurs sont des responsables de villages et de localités. Nous avons arrêté au moins 13 chefs de villages, de localités, malheureusement”, explique le lieutenant Antony Mualushayi avant de s’indigner:

“C’est quand même grave que les gens dont l’état a donné la responsabilité de protéger la population commencent à adhérer dans ce mouvement, à apporter l’appui à ce mouvement terroriste. Vous allez comprendre que le niveau du patriotisme est en dessous de la moyenne”.

Dieubon Mughenze depuis Beni

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *