Éruption du Nyiragongo: l’unicef dénombre 150 enfants séparés de leurs familles et 170 autres disparus

l’unicef dénombre 150 enfants séparés de leurs familles et 170 autres disparus

Le bilan du Fonds des Nations Unies pour l'enfance (Unicef) huit heures après l'éruption du volcan Nyiragongo, se présente de la manière suivante : 150 enfants séparés de leurs familles et 170 autres disparus lors de la débandade.

Dans son communiqué de presse, rendu public et dont election-net.com s’est procuré exploité ce lundi 24 mai 2021, l'Unicef indique que les enfants et les familles sont en danger à cause de cette catastrophe naturelle.

Outre des centaines de maisons d'habitation endommagées par l’éruption, l’Unicef constate également que la population est confrontée à la pénurie d'eau et de l'électricité. «...on ne sait pas encore combien de foyers ont été touchés par l'éruption dans le territoire de Nyiragongo, au Nord de Goma. Des dizaines d'enfants de la zone proche de l'aéroport de la ville de Goma se sont retrouvés sans abris et sans ressources. Au moins cinq décès sont directement liés à l'éruption à Buhene, Kibati et Kibumbu», peut-on lire dans le communiqué de l’Unicef.

Pour limiter la propagation de certaines maladies, l'Unicef indique qu’il a déployé dans les zones affectées (Saké, Buhene, Kibati et Kibumbu) des équipes chargées d’installer de points d'eau chlorée dans et autour de Sake.

Notons que la dernière éruption volcanique dans le Nord-Kivu, remonte à 2002. Elle a laissé plus de 100.000 personnes sans-abris.

Le Nyiragongo est considéré comme l'un des volcans les plus actifs et les plus dangereux du monde.

Héritier Bashige, depuis Bukavu