Équateur : les jeunes s'insurgent contre le retour du gouverneur Bobo Boloko

Le collectif des jeunes avocats et notables de Mbandaka, regroupé autour de l'Asbl génération consciente, a indiqué jeudi dernier que le retour du gouverneur Bobo Boloko à Mbandaka est contre les attentes de la population de l'équateur en général et de la jeunesse de Mbandaka en particulier.

Ces jeunes évoquent le détournement de deniers publics par le gouverneur, accusent les services du ministère de l'intérieur qui seraient corrompus à hauteur de 50.000 USD, pour rétablir le Chef de l'exécutif provincial de l'Équateur dans ses droits.

"Nous dénonçons une complicité qui peut entraver le développement de l'équateur. Nous apprenons que le gouverneur Bobo Boloko a corrompu les services du ministère de l'intérieur, à hauteur de 50.000$ pour regagner son poste à Mbandaka. Nous rappelons au ministre de l'intérieur que le Chef de l'État veut le changement et que tout auteur de détournement soit mis à la disposition de la justice", a dit Me Jean-Paul Elekola, coordonnateur de l'Absl génération consciente de l'Equateur.

Et d'ajouter :

"Nous vous annonçons que le gouverneur, après avoir corrompu ici afin de retourner à Mbandaka, veut quitter le pays à travers la voie navale via Zongo".

Ces jeunes craignent le retour du gouverneur Bobo Boloko à Mbandaka qui risque d'enregistrer des dégâts matériels. Ils en appellent à l'implication du vice-premier Ministre de l'Intérieur pour que la Paix et la sérénité reviennent dans leur province.

Ils ont également, indiqué que la population ne pouvait pas compter sur les députés provinciaux qui, eux aussi, "respirent sous la poche du gouverneur Bobo alors que la population attend un changement".

Ils annoncent avoir déposé également une plainte contre le gouverneur dénonçant les différents cas de détournement et des spoliations. Les enquêtes préliminaires sont bouclées, le PGR a Rapport complet. Nous attendons à ce qu'il y ait demande de la levée de l'immunité du gouverneur", ont-ils conclu.

Notez que la notabilité de Mbandaka ne jure que sur la présence de l'IGF dans leur province. Ce, pour enquêter sur les allégations portées contre le gouverneur Bobo Boloko.

Liévin LUZOLO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *