EPST/Grève : Sama Lukonde instruit les ministres sectoriels pour la reprise des cours dès la semaine prochaine

Primature :

Kinshasa, le 24 octobre 2021

Dans le cadre de la recherche des solutions idoines et durables aux revendications des enseignants de l'Enseignement Primaire Secondaire et Technique, le Premier Ministre, Jean-Michel Sama Lukonde, a présidé une séance de travail, samedi 23 octobre 2021 à l'immeuble du Gouvernement,  avec les Ministres sectoriels concernés par ce problème. A cette occasion,  le Chef du Gouvernement a instruit les Ministres sectoriels à trouver des solutions idoines, durant  cette semaine, de manière à permettre la reprise des cours l'autre semaine. 

Selon le Vice-Premier Ministre, Ministre de la Fonction Publique, Jean-Pierre Lihau, qui a fait la restitution de la réunion à la presse, le souci du Gouvernement Sama Lukonde est de voir les conditions des enseignants s'améliorer et que les élèves reprennent très rapidement le chemin de l'école.

"Nous venons effectivement d'avoir une séance autour de son Excellence Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, sur le climat morose qui règne actuellement dans le secteur de l'EPST. Il vous souviendra que lors de la tenue de la commission paritaire banc gouvernemental et banc syndical de l'EPST, à la clôture, il avait été convenu de la mise en place d'une commission Interministérielle Fonction Publique, Budget, EPST, et Finances, devant poursuivre les discussions avec le banc syndical. Le Premier Ministre nous a instruits formellement, à la demande du Chef de l'Etat, de pouvoir prendre toutes les dispositions afin d'enclencher le processus de la poursuite de ce dialogue. Le Gouvernement est soucieux de voir les conditions des enseignants s'améliorer. Et nous allons clairement, dans les jours qui viennent, amorcer ce processus parce que nous pensons qu'il n'y a pas d'alternative au dialogue. Les problèmes il en y a toujours. Et il y en aura toujours. Mais là où il y a la bonne volonté, des solutions ne manquent jamais. Nous pensons que la nation c'est comme une famille. Lorsqu'il se pose le problème dans une famille, il faut savoir s'asseoir autour d'une table et puis voir dans quelle mesure y apporter des solutions idoines. C'est ce qui va être fait", a-t-il rassuré. 

Plusieurs séances de travail sont prevues à cet effet réunissant la partie gouvernementale et le banc syndical de l'EPST pour mettre fin à cette grève.

"Dès lundi nous allons recevoir dans ce même cadre les principaux responsables syndicaux de l'EPST. Ensuite, le jeudi suivant nous allons débuter effectivement les échanges entre le banc gouvernemental et l'ensemble, je dis bien l'ensemble, des organisations syndicales de l'enseignement primaire secondaire et technique. Je le répète, le souci du Gouvernement c'est celui de tout mettre en œuvre pour voir dans quelle mesure améliorer les conditions    sociales des enseignants, qui sont des héros de notre société. Les enseignants représentent et occupent une place particulière dans notre société. Nous sommes tous dans ce même bateau. Voilà le souci du Gouvernement qui est clairement affiché.  Maintenant, tout ceci devra tenir compte des contraintes d'ordre budgétaire et c'est dans le dialogue que nous allons devoir dégager certaines pistes pour l’avenir", a fait savoir le VPM de la Fonction Publique.

Rappelons que depuis la rentrée scolaire, effectuée le 4 octobre, les élèves des écoles publiques vont à l'école mais les enseignants ne donnent pas cours. Certaines écoles publiques ont tout simplement renvoyé les élèves à la maison,  deux semaines après la rentrée,  pour obliger le Gouvernement à revenir sur le banc des négociations. 

"Évidemment ce que nous voulons, c'est que très rapidement, que tous les enfants de la nation puissent retrouver le banc de l'école.  C'est le sens même de cet exercice auquel nous allons nous employer. Nous dialoguons pour pouvoir effectivement ramener un climat de sérénité dans ce secteur important de la vie nationale. Notre souci est clairement affiché. C'est celui de faire retourner tous les enfants à l'école d'ici la semaine prochaine, " a conclu Jean-Pierre Lihau, VPM Fonction Publique.

Ont participé à cette séance de travail, les VPM de l’Intérieur, de la Fonction Publique, le Ministre d'État au Budget et le Ministre de l'EPST.

Cellule de communication de la Primature

1 thought on “EPST/Grève : Sama Lukonde instruit les ministres sectoriels pour la reprise des cours dès la semaine prochaine

  1. Malgré ses assises le gouvernement de la RDC est incompétent.dire que nous pouvons reprendre ils se trompent nous allons attendre leurs assises.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *