EPST: détournement de fonds, la liste des arrestations s’allonge à la SECOPE/Kabinda

Illustration: bâtiment Secope.

La liste des arrestations à la SECOPE/Kabinda s’allonge après l'arrestation des autorités provinciales de la Division de l’Enseignement primaire secondaire et technique de Lomami dont le Directeur provincial du SECOPE/Lomami, Isidore Kasengi, le chef d’antenne urbaine SECOPE/Kabinda, Charles Muenze Mpeye, c’est le tour de l’Assistant principal du SECOPE.

Impliqué

Blaise Muhaba a été mis aux arrêts ce mercredi 10 février par le parquet de grande instance de Kabinda et transféré à la prison centrale de Ludimbi dans la ville héroïque de Kabinda, chef-lieu de la province de Lomami.

Ces derniers sont pour les uns poursuivis pour détournement de deniers publics, faux intellectuel y ajouter pour les autres trafics d’influence.

Signalons que sur la liste des invités ce mercredi 10 février, l’Inspecteur Principal Provincial de l’EPST/Lomami, François Eloko wa Bopandje est sorti du parquet général de Lomami tête haute, parce qu'il n'était selon des sources sûres, impliqué ni de près ni de loin dans le processus d’identification et de recrutement des écoles inexistantes, affirmant que ce sont ses services qui avaient établi des vrais rapports faisant état de la présence sur le listage de paie des plusieurs dizaines d’écoles inexistantes dans la Division de l’EPST/Lomami, c’est-à-dire sans bâtiments de salles des classes ni élèves, mais avec personnel payé par la banque depuis octobre 2020.

Selon la Radio Télévision Veritas/Kabinda, quelques principaux cadres provinciaux de la division de l’EPST/Lomami et du SECOPE ont déjà reçu les invitations du parquet général près de la cour d’appel de Lomami.

Jean-Paul Tshimanga depuis Mwene-Ditu