Entre le Rwanda et le Burundi : Vers un apaisement des conflits

Albert Shingiro, Ph. Tiers

"Nous ne pouvons pas garder éternellement des relations conflictuelles". C'est Albert Shingiro, ministre des Affaires étrangères qui a déclaré ses propos en marge d'une rencontre avec la presse, hier jeudi. Car, le Rwanda et le Burundi vivent un conflit depuis 2015.

Le gouvernement burundais est prêt à renforcer ses liens diplomatiques avec le Rwanda.  « Nous ne pouvons pas garder éternellement des relations conflictuelles » a-t-il déclaré. C'est pour montrer que le gouvernement burundais est aujourd'hui disposé à renforcer ses liens avec le Rwanda. À l'en croire, il faudra oublier le passé avant d'ajouter que son pays attend « des gestes concrets de la part du Rwanda ».

C'est pour amorcer le processus de normalisation de leur relation.

Des détenus burundais au Rwanda 

« Vous avez dit que le Rwanda a déclaré qu’il n’est pas prêt à livrer ces personnes à la partie burundaise. Mais nous n’avons pas encore eu de notification officielle à ce sujet. C’est peut-être des informations que vous avez eu à travers les médias sur internet » avait de son côté le ministre des affaires étrangères, par rapport aux burundais détenus au Rwanda. Il n'y a pas jusqu'ici aucune notification informent les médias. Malgré tout, le gouvernement burundais garde l'espoir  avec une confiance pour la normalisation des deux pays.

L'on peut dire sans risque de se tromper que le Rwanda et le Burundi vivent perpétuellement à couteaux tirés. Les deux pays se regardent en chiens de faïence.

Mapote Gaye