Encerclé par la Police : Bobi Wine appelle la CI à la levée de son assignation

L'opposant Ougandais Bobi Wine, Ph. Tiers

L'opposant Ougandais Bobi Wine ne sait plus quel chemin emprunter. A l'origine, il ne peut pas sortir parce qu'il est assiégé par la Police.

À cet effet, ce dimanche, il appelle la communauté internationale pour la levée de son assignation à résidence.

Au lendemain de l'élection l'opposant Bobi Wine n'a pas quitté son domicile. Il n'a pas les moyens pour sortir à cause de la police qui a ceinturé son domicile.

Classé en seconde position, Bobi Wine a déclaré que le scrutin est entaché de fraudes. "Nous sommes là, nous n'avons plus de nourriture et personne n'est autorisé à entrer ou sortir", a-t-il déclaré lors d'un échange avec des journalistes via Zoom sur une ligne "clandestine" grésillante, alors que l'Ouganda reste sous un black-out internet pour le cinquième jour.

Pour Bobi Wine, il n'a aucun moyen pour rencontrer les hommes de son pari. Un coup dur pour lui, parce qu'il ne peut pas sortir depuis au moins trois jours. Même s'il a voté le jeudi ; depuis lors, il n'a aucune possibilité pour sillonner les rues de l'ouganda.

Se trouvant dans une situation inconfortable, il a lancé un appel à la communauté internationale afin qu'on lève son assignation à résidence.

Mapote Gaye