Embuscade du convoi à Irumu : l'armée s'exprime

Lieutenant Jules Ngongo, porte-parole de l’armée en Ituri/ photo de tiers

Dans un entretien exclusif avec election-net.com, le lieutenant Jules Ngongo porte-parole des Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) a enfin donné sa version sur l'embuscade meurtrière tendue par les rebelles ADF à Irumu, ce mercredi 1 septembre 2021.

Cet officier de l'armée a soutenu que les assaillants ont profité d'attaquer alors qu'un véhicule parmi les convoyés est tombé en panne. Aussitôt, poursuit-il, l'armée a engagé le feu qui a permis de libérer une soixantaine d'otages.

" C'est suite à un mauvais état de route, mais aussi le non-respect de certaines consignes du convoi. Nous nous sommes mis en œuvre pour poursuivre les ennemis. Malheureusement, l'inévitable est venu. Il y a eu quatre morts et les FARDC ont libéré plus de 70 personnes", a-t-il déclaré à election-net.com.

Le lieutenant Jules Ngongo lance en outre un message d'espoir aux usagers de la route Luna-Komanda. Il réaffirme la détermination de l'armée jusqu'au sacrifice suprême pour ramener la paix dans la région.

"Quoiqu'il l'en soit , tout reviendra à la normale, parce que nous sommes rangés en ordre de bataille utile sous cet état de siège afin de restaurer l'autorité et permettre la libre circulation des personnes et leurs biens",a-t-il renchéri.

Dieubon Mughenze

1 thought on “Embuscade du convoi à Irumu : l'armée s'exprime

  1. Cet embuscade montre combien de fois nos services de sécurité et la monusco sont compliccent du massacre caractérisé par une épuration éthique du peuple Nande pour faciliter les Rwandais d'occuper nos terres.Peuple Congolais levons nous avant qu'il ne soit tard.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *