Éliminatoires CAN 2021/covid19: tous les internationaux béninois confirmés positifs par la Sierra Leone ont été testés négatifs par leurs clubs

Les écureuils du Bénin. Ph de tiers.

Ce qui convient d’être appelé “l syndrome camerounais contre la RDC”, poursuit sa propagation sur le continent africain. Si la RDC a été éliminée du Chan Cameroun 2021, c’est aussi suite à ce malaise de ses joueurs entretenu par le pays de Samuel Eto’o.

Tenez, quelques heures de chaque rencontre RDC-Cameroun, la majorité, pour ne pas dire les meilleurs des léopards de la RDC étaient testés positifs au covid19 par un Centre de traitement de Douala, y compris les gardiens mais aussi l’entraîneur qui n’a été au terrain que deux fois. Et cette aventure s’est poursuivie jusqu’à l’élimination des Congolais.

La même mésaventure s’est poursuivie et se poursuit sur d’autres terrains africains pendant cette campagne d’éliminatoires Can 2021. Une stratégie d’écarter son adversaire ou de le décourager.

C’est le cas de l’équipe nationale béninoise, les Écureuils, qui a vu ses joueurs internationaux testés positifs à Freetown (Sierra Leone) le 30 mars dernier). Ce qui a conduit à l’annulation de la rencontre entre les deux équipes. Après quelques heures seulement de retour dans leurs clubs, tous ces joueurs ont été testés négatifs, comme l’indique le média en ligne beinsports.com.

“Le dernier résultat est tombé. De retour dans son club, Khaled Adénon s’avère négatif au test PCR, comme les quatre autres Écureuils supposés positifs de Freetown. Grossier, le bidonnage des tests Covid par la partie sierra-léonaise se trouve donc confirmé, scientifiquement cette fois, avec toutes les garanties médicales requises”.

Et le site de rappeler que ces genres des mésaventures “tombent bien sous le coup du règlement de la Coupe d’Afrique des Nations, dont le chapitre 20, consacré à la fraude – falsification – erreur administrative, prévoit dans son article 47 d’infliger une suspension pour les deux prochaines CAN à l’association qui serait reconnue coupable d’avoir produit des faux”.

Saisie, la CAF a promis de mener des enquêtes pour tirer une fois pour toute, cette affaire au clair. À suivre !

Liévin LUZOLO