Éliminatoires CAN 2021 :ce protocole sanitaire retenu par la CAF

Le stade Paul-Biya d’Olembé, au Cameroun. © Adrienne Surprenant/JA

Le comité d'urgence de la Confédération Africaine de Football CAF a validé le vendredi 06 novembre les mesures spécifiques pour la reprise des rencontres des 3e et 4e journées des Éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations Total Cameroun 2021.

Ces règles édictées par la Commission d’Organisation de la Coupe d’Afrique des Nations, en conformité avec les règles du jeu de la FIFA, portent notamment sur les conditions de tenue des matches, le nombre de remplacements autorisés et les conditions de report ou d'annulation des rencontres.

Dans un communiqué de presse signé en date du vendredi 06 novembre et dont une copie est parvenue à election-net.com, la CAF précise que toutes les situations non prévues par ces règles spéciales Covid-19 seront considérées comme exceptionnelles et soumises au Comité d'organisation.

Voici ces mesures spécifiques :

Sur le jeu et les joueurs :

• Tout match devra être joué si l'équipe compte au moins onze (11) joueurs (dont un gardien de buts) et quatre (4) remplaçants.

• Dans le cas où une équipe ne peut se rendre sur le lieu du match ou recevoir un match du fait des restrictions de voyage ou autres motifs liés à la COVID-19, elle sera considérée comme ayant perdu le match 2-0.

• Si une équipe ne dispose pas du nombre minimum de joueurs requis, soit onze (11) joueurs (dont un gardien de buts) et quatre (4) remplaçants), elle sera considérée comme ayant perdu le match 2-0.

• Le nombre de remplacements autorisés est fixé à cinq (5) joueurs par équipe. Chaque équipe bénéficiera de trois opportunités pour effectuer ces remplacements au cours du match.

Sur la présence du public :

• Selon le protocole COVID 19 de la CAF, tous les matchs doivent se disputer à huis clos, c’est-à-dire sans spectateurs.

• Cependant, si le gouvernement de l’Association hôte souhaite la présence de spectateurs, alors l’Association en question se devra d’obtenir l’approbation de CAF. La capacité maximale du stade sera, dans tous les cas, limitée.

Dans le même communiqué, la CAF souligne que l’objectif des mesures d’urgence est d’encadrer la reprise du football sur le continent, en définissant un schéma qui mette un accent mis sur la protection des acteurs et du jeu.
Ces règles spécifiques pourront être revues en fonction de l’évolution de la situation sanitaire dans le monde et en particulier sur le continent africain.

Pompon BEYOKOBANA