Élections au Burundi: Évariste Ndayishimiye, dauphin de Nkurunziza élu président

Evariste Ndayishimiye, Président de la république du Burundi. Ph Enet

Selon la Ceni, le candidat du parti au pouvoir depuis 2005 (Cndd-Fdd) Évariste Ndayishimiye a remporté la présidentielle du 20 mai avec 68,72% des voix. Ces résultats provisoires sont contestés par son principal challenger qui a boycotté la proclamation.

Pierre Claver Kazihise, président de la Ceni a déclaré que le candidat du CNDD-FDD arrivait en première position, suivi par l’opposant Agathon Rwasa, candidat du parti Congrès national pour la liberté (CNL) avec 24,19% des voix.  Pour le fauteuil présidentiel, sept candidats étaient en lice dont deux indépendants et les autres au nom de partis politiques.
Pour ce scrutin, M. Kazihise a révélé que le taux de participation était de 87,71%. Le nombre d’inscrits au vote étant de 5.113.418, et celui des votants de 4.484.928.

Pour l’Assemblée nationale, la Ceni a déclaré que le Conseil national pour la défense de la démocratie-Forces de défense de la démocratie (CNDD-FDD) venait en tête avec 68,02% des voix, suivi du Conseil national pour la liberté (CNL) avec 22,43%.

Seuls les trois partis politiques ayant totalisé au moins 2%  des suffrages pourront siéger à l’Assemblée nationale. Il s’agit du Cndd-Fdd, du CNL et de l’Uprona.
Avec les différentes cooptations, Kazihise a signalé que le nombre de sièges serait de 124 députés.

Cette proclamation a eu lieu en l’absence de six candidats à la présidentielle. Seul Dieudonné Nahimana, candidat indépendant était présent.

Election-net/ Iwacu