Élections 2023 : " L'état de siège ne sera pas une excuse pour les députés provinciaux", Elie Vahumawa

Maître Elie Vahumawa, avocat de l'artiste musicien Delcate Idengo/ ENET/ Dieubon M.

Les acteurs politiques pensent déjà aux élections de décembre 2023, en République Démocratique du Congo. Les commentaires vont dans tous les sens alors que certains observateurs estiment que 2023 est encore loin.

Pour maître Elie Vahumawa, avocat de profession et acteur politique à Beni, l'état de siège décrété par le chef de l'État Félix Tshisekedi dans les provinces du Nord-Kivu et de l'ituri, ne servira pas de prétexte pour les députés provinciaux afin de justifier "leur incompétence" en 2023.

"l'État de siège ne doit pas être pris par certains Députés provinciaux comme une excuse à 2023 pour justifier leur incompétence notoire connue déjà avant l'état de siège", a-t-il écrit sur son compte Twitter avant d'insister :

"Plusieurs ont trompé le peuple par des discours lâchant et ils en répondont".

Si personne ne sait à quand prendra fin l'état de siège, en dépit de son caractère passager, afin que les députés provinciaux des provinces susmentionnées reprennent le chemin de l'hémicycle, il faut souligner que cette mesure a été prise pour faire face à l'insécurité grandissante au Nord-Kivu et en Ituri.

Dieubon Mughenze depuis Beni