Elections 2023 : la RDC au coeur du débat au conseil de sécurité de l’ONU

Conseil de sécurité de l'ONU. Ph de tiers.

Bintou Keita, représentante du secrétaire générale de l’Organisation des Nations unies (ONU) a appelé mercredi 7 juillet, les membres du conseil de sécurité à s’impliquer pour la tenue des prochaines élections en 2023.  

Devant le conseil de sécurité, la patronne de la Monusco( mission onusienne en RDC) a fait un plaidoyer pour la mobilisation de toutes les ressources nécessaires afin d’éviter tout glissement possible.

« La mise en œuvre du plan d’action du gouvernement dépendra largement de la mobilisation des ressources nécessaires mais également de la stabilité de la nouvelle coalition politique mise en place en avril 2021, l’union sacrée de la nation. A cet égard, il sera important que les manœuvres liées aux préparatifs et à la gestion du processus électoral de 2023 ne détournent pas l’attention de la mise en œuvre des réformes indispensables. Je ne saurai suffisamment insister  sur l’importance de veiller à ce que les élections de 2023 se tiennent dans le délai constitutionnel », a expliqué Bintou Keita devant le conseil de sécurité de l’ONU.

La diplomate a notamment insisté sur le concesus autour de l’organisation de la CENI dont la promulgation de la loi ne fait pas l’unanimité en RDC.

«Il est essentiel, en effet, et en particulier qu’un consensus national soit trouvé sur les nominations de responsables de la CENI plus la réforme de la loi électorale. J’encourage les responsables des institutions, formations politiques et responsables de la société civile concernées à travailler ensemble pour rassurer le pays sur l’organisation crédible et indépendante du processus électoral de 2023 » a-t-elle recherit.

Chris Lumbu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *